Source les Echos 30 mars 2021 Covid : le plan de relance « oublie » largement les femmes, dénonce une étude

, par udfo72

« Les différents plans de relance n’ont pas pris en compte les inégalités entre femmes et hommes, et risquent de les aggraver durablement. Les secteurs d’avenir, qui concentrent la majeure partie des financements de la relance, sont des secteurs fortement ’masculinisés’  », estiment les auteurs d’une étude de la Fondation des femmes dévoilée ce lundi et qui met en garde contre un plan de relance privilégiant des secteurs où les femmes sont sous-représentées. »

« Sur les 35 milliards d’euros des plans de relance sectoriels de juin 2020, seulement 7 milliards sont dédiés à des emplois occupés par des femmes. Alors que les secteurs féminisés sont les plus touchés, la relance les oublie. Le décrochage des femmes est donc un risque réel et alarmant », ajoutent-ils. La « première ligne » mobilisée contre le Covid était pourtant en grande majorité féminine, rappelle l’étude, citant les infirmières (87 % de femmes), les aides-soignantes (91 %), les aides à domicile (97 %), les agents d’entretien (73 %) ou encore les caissières (76 %). Plus exposées, les femmes se retrouvent ainsi plus sujettes au burn-out que les hommes, relève la Fondation. »

« Le recul des inégalités n’est toutefois pas inéluctable, estime l’étude. La Fondation des femmes recommande ainsi la revalorisation des salaires des métiers dits féminisés, le financement de projets de reconversion vers des filières d’avenir pour encourager l’entreprenariat féminin, la facilitation de l’accès à un service public de la petite enfance. »

« Au travail, l’association milite pour la mise en place de normes pour le télétravail ou encore le renforcement de la lutte contre les violences en entreprise. Enfin, elle préconise, tant dans la sphère privée que publique, d’instaurer davantage de mixité dans les instances de gouvernance. »